fbpx

Le cercle de rêve : l’intelligence collective au service d’un projet

Et s’il fallait laisser plus de place au rêve et à l’imaginaire pour concrétiser son projet ? Le cercle de rêve chamanique propose une exploration inventive au pays du « on dirait que ». Bien mieux, grâce à l’apport du collectif constitué des participants au cercle, il est possible de voir l’objet de ses désirs prendre vie et forme, sous l’impulsion de ce bouillon créateur.

L’imagination donne le pouvoir

Un petit voilier s'envole dans le ciel étoilé

Et si nous renouions avec l’un des plus fabuleux pouvoirs de l’humanité, son imagination ?

Rappelez-vous : quand vous étiez enfant, tout était possible. Galoper à dos de licorne, transformer la moquette de votre chambre en mer de crème caramel, voler, parler avec les anges… La puissance quasi incantatoire du « faire semblant » vous emmenait plus loin que n’importe quel explorateur l’aurait rêvé. Ce pouvoir évocateur, la société, l’éducation, la culture se sont employés à le grignoter. Pour certains, il n’existe plus qu’à l’état de souvenir. D’autres sont parvenus à le préserver, au moins en partie. Toutefois, nous sommes nombreux à regretter ce temps de l’enfance où un simple mot lancé se transformait en univers.

Et pourtant, aujourd’hui encore, c’est de rêve et d’imagination dont nous avons besoin. Pour nous projeter dans un avenir désiré, pour entreprendre, pour échafauder des stratégies. Pour changer et accepter cette métamorphose. Car l’inventivité nous rend aussi plus agiles. Elle nous aide à faire face aux difficultés et à puiser des ressources insoupçonnées. Et ce que notre existence routinière nous a fait oublier, le cercle de rêve s’emploie à nous le remémorer : l’imaginaire donne du pouvoir.

Le cercle de rêve chamanique, un récit en évolution

Une main entourée de lumière, tendue vers la mer

Le cercle de rêve vous aide à considérer votre projet comme une entité vivante, en construction, en évolution et capable de vous surprendre.

Puisqu’il en est question justement, imaginez : vous entrez dans un cercle formé d’une dizaine de personnes. Elles sont de tous âges, viennent de tous les horizons. Peut-être en connaissez-vous certaines. Cela n’a pas d’importance.

Au sein du cercle de rêve, chacun apporte son propre matériau : il peut s’agir d’un songe entêtant, d’un cauchemar qui envahit les heures d’éveil. Ou tout simplement du dernier rêve dont vous vous souvenez. L’objet du cercle de rêve chamanique est de se saisir de cette matière, mais aussi de la laisser « nous travailler », comme l’explique Jean Gagliardi dans son blog La voie du rêve.

« Nous sommes moins là pour « travailler le rêve », au sens de torturer le rêve (l’étymologie de travail renvoie au latin triparium, qui désigne un instrument de torture) que pour nous laisser travailler par le rêve, les images. Si travail il y a, qu’il soit plutôt celui de l’accouchement de quelque chose de nouveau, en douceur, avec attention. »

Précédé d’un temps de méditation, le cercle de rêve propose un moment d’échange sacré où la bienveillance prédomine. Une zone neutre, où chacun peut partager le récit de ses visions nocturnes, entendre celui des autres, et observer sans jugement la manière dont ses récits nous touchent et nous transforment.

Le cercle de rêve, outil d’intelligence collective ?

Concevoir un projet grâce au cercle de rêve

Le cercle de rêve permet de verbaliser vos peurs, vos désirs, vos ambitions, dans la sécurité d’un groupe bienveillant et à votre écoute.

Comme l’explique Carine Anselme dans son article « Du rêve à la créativité » , le cercle de rêve peut également s’avérer un formidable outil de projection et de construction collective. Chacun peut y apporter son projet : un nouveau métier, une nouvelle vie professionnelle, un nouveau lieu où s’épanouir… Les interventions, toujours brèves, sont racontées au présent, chacun son tour, et les tours de parole se succèdent.

Non seulement le cercle de rêve chamanique permet de verbaliser un désir peut-être longtemps réprimé, mais ce désir, projeté dans le groupe, bénéficie de l’ouvrage de l’imaginaire. À mesure que nous racontons, nous inventons, nous visualisons des gens, des situations, nous plantons des décors.

Ce travail de projection onirique et symbolique se place d’ailleurs au cœur de certaines méthodes de développement personnel ou professionnel. On le retrouve par exemple dans le Miracle Morning d’Hal Elrod, à la différence près que le travail de visualisation s’effectue ici en solitaire.

Seul ou en groupe, dans l’intimité de sa chambre ou la bienveillance du cercle de rêve, laisser flotter notre esprit nous aide à renouer avec une intuition primordiale. Partager ce pouvoir de l’imaginaire, laisser votre projet vivre quelques instants dans le cercle, même à l’état virtuel, constitue un premier pas dans la découverte de votre potentiel.

Call Now ButtonOn s'appelle ?