L’hypersensibilité, un signe d’éveil spirituel ?

L’hypersensibilité toucherait 10 à 20 % de la population. Cette réactivité extrême aux émotions et aux stimuli est souvent considérée comme un « problème » pour ceux qui la vivent comme pour leur entourage. En effet, les hypersensibles ne mènent pas toujours une existence de tout repos ! Pourtant, en l’assumant et en explorant toutes les possibilités qu’elle offre, elle pourrait permettre de s’éveiller pleinement à sa vie spirituelle.

L’hypersensibilité, montagnes russes émotionnelles

Les émotions se trouvent au coeur de l'existence des hypersensibles.

Un hypersensible ressent tout intensément, et avec une grande acuité. De quoi passer fréquemment du rire aux larmes…

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ? C’est une exacerbation des 5 sens (la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et le goût) qui conduit à tout ressentir intensément, sans filtre. Le bruit, les lumières intenses ou la foule peuvent facilement perturber les individus sujets à l’hypersensibilité sensorielle. Un parfum, une saveur provoquent chez eux une réaction immédiate, positive ou négative.

Chez les hypersensibles, le contraste des émotions est également réglé sur la position maximum. La moindre dispute les bouleverse, la fin dramatique d’un film peut les poursuivre des semaines durant, une chanson peut provoquer des torrents de larmes… Une disposition mentale qui peut déconcerter. En effet, nous vivons dans un monde où le contrôle des émotions et la standardisation de l’individu s’impose comme une règle. Résultat : les personnes vivant une hypersensibilité émotionnelle se sentent souvent en décalage avec la société. Et cèdent parfois, avec plus ou moins de succès, à ce besoin de « rentrer dans le moule ».

Vivre son hypersensibilité dans un monde « hyposensible »

Pour les personnes hypersensibles, la difficulté réside surtout dans le fait de s'adapter dans un monde qui comprend mal leur sensibilité à fleur de peau.

Les personnes hypersensibles peuvent fréquemment se heurter à un mur d’incompréhension lorsqu’elles expriment leurs émotions.

Faut-il à tout prix museler émotions et sentiments pour mieux s’intégrer dans ce monde ? Le drame des ultra-sensibles vient surtout qu’ils se heurtent aux limites très rigides de notre société. On nous invite au self-control, au calme et à la pondération, à la froide gestion de toute émotivité. Autant de dispositifs mentaux difficiles à mettre en œuvre quand nos 5 sens se trouvent sans cesse en mode « à fleur de peau » !

Selon le psychiatre Christophe André, « les ultrasensibles ont tendance à dépenser beaucoup de temps et d’énergie pour vivre dans la culture de l’autre, à penser dans les catégories de l’autre et à s’exprimer dans la langue de l’autre […] Les grands sensibles y perdent leurs repères et leur spontanéité. Ils se sentent parfois devenir des poupées et des pantins. Ils en souffrent énormément ». Hypersensibilité et dépression vont en effet souvent de pair. Comment l’éviter ? En opérant un choix radical. Qui implique de vivre son hypersensibilité comme une constituante essentielle de son être, et d’exploiter pleinement toutes les possibilités qu’elle offre.

Les hypersensibles, êtres spirituels dans tous les sens du terme

Intuitives et intelligentes, les personnes hypersensibles peuvent trouver la paix en éveillant leur spiritualité intérieure.

Votre hypersensibilité peut vous aider à raviver cette étincelle intérieure qui fait de nous des êtres spirituels.

En changeant de regard sur l’hypersensibilité, on découvre aussi les capacités extraordinaires de ceux qui en sont dotés. Une créativité hors normes, une curiosité insatiable, une empathie hyper-développée, une grande lucidité et une tendance au perfectionnisme sont autant de traits fréquemment partagés par ces « écorchés vifs ». Capables de travailler d’arrache-pied au projet qui leur tient à cœur, ils sont pourtant assaillis par des idées et pensées nouvelles. D’où ce sentiment, à la fin de la journée, de ne pas avoir accompli tout ce qu’ils avaient en tête…

Mais au-delà du simple intellect, les hypersensibles pourraient disposer d’un don encore plus étonnant. Celui de se connecter avec ce « sixième sens », Vérité intérieure que nous évoquons souvent pour définir notre intuition. Leur sensibilité exacerbée ouvre une voie royale vers l’épanouissement de l’être spirituel qui sommeille en chacun de nous.

Vous pensez faire partie de ces êtres qu’un rien bouleverse, fascine ou émerveille ? Une façon de mieux vivre votre hypersensibilité pourrait être de vous reconnecter à votre spiritualité intérieure. La pratique de la pleine conscience, du yoga ou de la méditation fait partie des nombreuses expériences à mener pour y parvenir. Et retrouver un peu de paix dans ce maelström que crée l’afflux de vos pensées et émotions. Respectez votre besoin de solitude et de recueillement et prêtez l’oreille à votre petite voix intérieure. Peu à peu, le monde vous paraîtra beaucoup moins hostile !